Les mesures de Manuel Valls pour le tourisme français

Partager cet article

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Suite à la baisse considérable du chiffre d'affaires du tourisme français depuis les attentats de 2015, Manuel Valls vient d'annoncer la mise en place d'une aide globale de 42,7 millions d'euros pour soutenir le secteur. 
Objectif : redonner l'envie aux touristes étrangers de venir en France...

Entre les différents attentats perpétrés sur le sol français depuis début 2015, et l’affaire récente fortement médiatisée de la supposée agression d’une star américaine dans la capitale, le tourisme français est dans la tourmente, et le chiffre d’affaires du secteur est en forte baisse.

nice-plage

Certaines zones comme Paris ou Nice ont vu un effondrement de leurs réservations. Les touristes étrangers craignent pour leur sécurité, et ne privilégient donc plus la Destination France. Hôtels, restaurants, transports, monuments souffrent fortement de cette mauvaise image.

A titre d’exemple, les arrivées hôtelières des étrangers dans le Grand Paris ont chuté de 14% en Juillet 2016 par rapport à Juillet 2015.

Avec pas loin de deux millions de touristes perdus en un an, la note est salée pour Paris et l’Ile-de-France où hôtels comme restaurants n’ont toujours pas retrouvé leurs clientèles étrangère et française après les attentats du 13 novembre 2015.

 

Priorité aux touristes asiatiques

paris-selfie-trocadero

Amoureux de la France depuis de longues années, les nombreux touristes asiatiques associent désormais notre pays à un lieu dans lequel leur sécurité n’est plus assurée. Le Premier Ministre a donc lancé un volet sécurité en annonçant des mesures en terme de vidéosurveillance : de nombreux dispositifs vont être installés dans les zones touristiques, ainsi qu’aux abords de certains hôtels en région parisienne.

15 Millions seront alloués à ce volet.

Dans l’ordre, ce sont les japonais qui ont le plus déserté la France (-39%), suivis par les chinois (-23%), les allemands (-11%) et les américains (-4%).

 

Soutien financier et communication internationale

drapeau-love-france

Les millions restants seront utilisés notamment pour du soutien technique et financier aux professionnels, ainsi que pour mettre en place des campagnes de communication en plusieurs langues, afin de redorer l’image de la France, et de redonner l’envie aux étrangers de venir la visiter.

Selon Didier CHENET, Président du Groupement National des Indépendants, ces mesures vont dans le bon sens. Mais pour lui il faut aller plus loin : « Nous sommes dans une concurrence mondiale, il faut donc absolument supprimer le terme d’état d’urgence qui fait fuir les touristes ».

La baisse de fréquentation devrait représenter un manque à gagner cette année proche du milliard d’euros, sachant que le tourisme représente 7,5% du PIB de la France

 

Le secteur du tourisme souffre depuis début 2015, et il est urgent que les mesures soient mises en place. Les professionnels du tourisme ont besoin maintenant de ce soutien technique et financier.

Il faut espérer que cela permettra un rebond rapide du secteur…

 


Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *